Cas pratique: LyS Jáñez

Problème

Logísticas Jáñez a été confrontée à une augmentation excessive des coûts énergétiques dans les entrepôts à température contrôlée (froid positif et négatif), après avoir augmenté le nombre de mètres disponibles pour l’entreposage frigorifique dans ses installations. Cette situation a eu un impact direct sur la chaîne d’approvisionnement et de logistique, ce qui a entraîné une augmentation des coûts d’exploitation et de l’efficacité énergétique et technologique.

 

Solution

Une stratégie d’optimisation axée sur la surveillance et la gestion énergétique des chambres a été conçue, afin de maximiser les économies avec un investissement minimal. En outre, la possibilité d’installer des panneaux solaires photovoltaïques a été évaluée pour réduire la facture énergétique, à la fois en réduisant la consommation du réseau et en réduisant le rayonnement sur le toit. Articae a été chargée de conseiller et d’analyser les différentes propositions, en évaluant les économies et le retour sur investissement de manière indépendante.

Dans un premier temps, les économies ont été réalisées en ajustant la puissance souscrite, ce qui a permis d’investir dans des équipements sur mesure pour les chambres. Une fois ce système en place, il a été constaté que d’autres faiblesses énergétiques pouvaient être optimisées, comme la climatisation. Une fois ces problèmes résolus, l’action suivante consistait à mettre en œuvre l’installation de panneaux photovoltaïques pour renforcer le principe de durabilité.

Bénéfice

Les résultats de notre action ont été de générer une économie de 58% en un an, grâce à une gestion énergétique minutieuse au millimètre près grâce à un contrôle permanent. L’énergie solaire a toutefois joué un rôle important dans ce résultat, et bien qu’en matière d’énergie l’installation d’énergie renouvelable soit toujours un symptôme d’économie, ce n’est pas autant que ce qui a été obtenu avec la gestion de l’énergie. Cela s’est traduit par une réduction des coûts d’exploitation et par des répercussions directes sur l’entreprise en termes d’amélioration de la compétitivité et de préservation de l’emploi.

– Économies d’énergie de 58 % en mai 2022 par rapport à mai 2021.
– Réduction des coûts d’exploitation.
– Amélioration de la compétitivité et maintien de l’emploi.